Vieillir vieux c’est bien    Vieillir bien, c’est mieux!- Thérèse Clerc

A- A A+

Budget provincial 2018 : des mesures pour les aînés et les aidants


Les aînés et les proches aidants bénéficieront d’une enveloppe budgétaire de 103 millions de dollars, notamment par des crédits d’impôt distribués dans les cinq prochaines années.

En santé, une hausse de 4,6 % pour un budget global de 38,5 milliards de dollars en 2018. Ces sommes serviront à améliorer l’accès aux soins de santé, à embaucher des infirmières et à soutenir l’autonomie et les services à domicile des aînés.

De l’oxygène pour les aidants naturels

Pour venir en aide aux gens qui prennent soin d’un proche malade ou handicapé, Québec débloque 54 millions de dollars sur cinq ans pour faire en sorte que les aidants naturels qui n’habitent pas avec la personne soignée puissent dorénavant avoir droit au crédit d’impôt remboursable pour aidant naturel.

Ainsi, à partir du 1er janvier 2018, ces aidants naturels auront droit à un montant pouvant atteindre 533 $ dans leur déclaration fiscale provinciale en fonction de leur propre revenu et de celui de la personne aidée.

Par ailleurs, les personnes qui relèvent bénévolement des aidants naturels pour leur permettre de se reposer et de souffler un peu pourront quant à elles bénéficier d’un crédit d’impôt plus flexible en fonction des heures consacrées selon la formule suivante :

  • 250 $ pour 200 heures de services ;
  • 500 $ pour 300 heures de services ;
  • 750 $ pour 400 heures ou plus de services.

De plus, l’enveloppe qui peut être allouée à l’ensemble des personnes fournissant des services de relève bénévole pour un même bénéficiaire sera haussée à 1 500 $.

Encourager l’autonomie pour les aînés

Pour permettre aux personnes âgées de demeurer plus mobiles et autonomes, le ministre Leitao abaisse de 500 $ à 250 $ le montant à partir duquel les personnes de 70 ans et plus peuvent réclamer le crédit d’impôt remboursable pour l’achat ou la location « de biens visant à prolonger l’autonomie des aînés ».

Autre nouveauté, les frais d’achat de systèmes d’avertissement pour les malentendants et de prothèses auditives seront désormais couverts par le crédit d’impôt, de même que les dispositifs non motorisés d’assistance aux déplacements.

Somme toute modeste, cette nouvelle mesure qui totalise 40 millions de dollars se traduira, par exemple, par une économie d’environ 50 $ de plus pour une personne de 70 ans qui ferait installer une baignoire à porte de 5000 $ dans sa salle de bain.

Source : Stéphane Bordeleau, Radio-Canada

ARTICLE ORIGINAL

 

Nos membres