Vieillir vieux c’est bien    Vieillir bien, c’est mieux!- Thérèse Clerc

A- A A+

Des nouvelles de la TCABSL, par Mme Diane Imbeault, présidente


L’arrivée du mois de juin nous fait espérer le retour de plus beaux jours en plus de faire poindre le goût d’une escapade ou d’un lâcher-prise bien mérité. Cela, après la tenue de notre AGA en mai 2017 qui fut elle, l’occasion de conclure une année de grands bouleversements et de restructuration, mais surtout de consolidation et de concrétisation de nos efforts pour aller chercher de nouveaux alliés dans notre mission de soutien aux personnes aînées.

Depuis cette rencontre, nous avons eu deux occasions de discuter avec la ministre aux aînés, madame Francine Charbonneau. La première rencontre à Québec, le 24 mai 2017, a permis de la sensibiliser sur les mandats de la TCABSL, et de l'informer sur les réalités et enjeux régionaux quant au vieillissement accéléré de notre population bas-laurentienne. Ce fut aussi avec fierté que nous avons pu lui partager de quelle façon la TCABSL, le milieu municipal et le milieu de la santé et des services sociaux travaillent dorénavant ensemble afin d'améliorer la qualité de vie de nos aînés Bas-Laurentiens.

Une deuxième occasion fut la tenue le 1er et 2 juin 2017 du Forum Vieillir et vivre ensemble (VVE) qui a été organisé par le Secrétariat aux aînés. Lors de ce Forum nous avons eu l'occasion de prendre connaissance et nous exprimer sur les résultats du plan d’action de la politique VVE 2012-2017 de même que donner notre vision sur ce qui devrait être priorisé dans la future politique 2018-2023. Nous aurons d’ailleurs à l’automne 2017, l’opportunité de déposer un mémoire sur le sujet. En attendant, voici certains points importants qui sont ressortis de nos réflexions et témoignages auxquels j’adhère entièrement. Le concept de vieillissement change rapidement. Quelques constats : L’espérance de vie augmente de 3 mois par an alors que 19 % des 65 ans et plus sont encore sur le marché du travail et 65 000 personnes de plus de 65 ans sont titulaires d’un permis de conduire. Les gens veulent demeurer chez eux. On parle de l’adaptation des habitations comme d’un déterminant social, du transport comme d’un incontournable pour la conservation de l’autonomie. On souligne aussi l’importance d’un soutien accru aux proches aidants et aux bénévoles de même que la nécessité de diversifier l’offre de services et de la rendre accessible.

Ce que nous souhaitons pour nos aînés, c’est un Québec de tous les âges, un vieillissement actif et en santé, des milieux de vie adaptés à leurs besoins. Tous conviennent que la participation sociale, la sécurité, la santé et l’on ajoute maintenant l’éducation, sont essentiels pour un vieillissement actif. Les besoins pour nos personnes aînées dont donc très diversifiés.

Il est indéniable que beaucoup ne connaissent pas les services autant dans le transport, dans les services d’accompagnement, dans les nouvelles technologies., etc. Les municipalités doivent rapidement changer leurs paradigmes reliés au transport et à l’urbanisme pour créer des milieux de vie évolutifs. On parle maintenant de politique de développement durable et de plan d’accessibilité universelle.

Sur ces propos, je tiens à vous souhaiter un été ressourçant et reposant. Nous nous reverrons en août avec l’objectif de promouvoir une plus grande participation citoyenne de nos personnes aînées et l’amélioration de leurs conditions de vie.

Nos membres